Mot du directeur général

En transition

Photo_C.Grondin

Dans la vie d’une institution comme dans la vie d’une personne, le chemin de la mission prend parfois la forme d’un carrefour décisif, qui engage plus radicalement l’avenir. Le Centre de spiritualité Manrèse (CSM) traverse actuellement une telle croisée dans sa marche. C’est ainsi que la programmation 2020-2021 porte la marque de la transition.

Cette transition témoigne déjà d’une mutation dans la façon de penser et d’accomplir la mission du CSM. Plus que jamais, en accord avec les orientations des Jésuites du Canada, la priorité sera accordée à la formation à l’accompagnement et au discernement spirituel. Parmi les signes de cette option, notons la nouvelle formule du programme de formation générale à l’accompagnement spirituel, lequel sera désormais concentré sur une série de dix samedis par année. De même, un parcours intensif de ressourcement et de formation est maintenant accessible tout entier à l’automne en jumelant la retraite de trente jours et la session de trois semaines sur l’accompagnement spirituel.

Qui dit transition, dit inévitablement pertes et renoncements. Ainsi, le secteur d’activité consacré aux EVC disparaît en tant qu’entité administrative, ce qui n’empêchera toutefois pas le Centre d’offrir certains parcours d’Exercices au grand public. Je veux remercier vivement Gisèle Béland qui, depuis de nombreuses années, a vaillamment coordonné le secteur EVC en stimulant avec ferveur la créativité de toutes les personnes impliquées dans ce renouveau. Ce sont là de précieuses semences d’avenir.

De même, la revue Au cœur du monde – Cahiers de spiritualité ignatienne met fin à ses activités après quarante-trois ans de publication ininterrompue. Je salue tous les directeurs et directrices qui, chacun à leur façon, ont favorisé l’évolution des Cahiers au rythme des transformations de notre monde. Et l’on me permettra de souligner tout spécialement le travail d’Isabelle Dalcourt, dernière directrice en titre, qui aura puissamment contribué à faire de cette revue un espace de recréation de la spiritualité ignatienne, en la redéployant dans des chemins de dialogue au cœur d’un monde de plus en plus laïque et pluriel. Notons que l’on retrouvera sur le site web du CSM la liste des numéros que l’on pourra continuer de se procurer à l’unité.

Ce ne sont là que quelques signes de la transition en cours au Centre Manrèse. Et la programmation de l’année prochaine annoncera une autre étape dans cette migration.

Bonne route !

Christian Grondin
Directeur général