Mot du directeur général

Cette première année dans nos nouveaux locaux du 14 rue Dauphine aura été une année marquée par plusieurs ajustements et transitions, tant au plan de l’administration que des membres de l’équipe d’animation. Avant tout, nous voulons souligner le départ de Guy Béland pour une retraite bien méritée après 29 ans de bons et loyaux services au CSM et l’arrivée de Roselyne Garancher à titre de coordonnatrice administrative. 

La fin de cette année fut aussi marquée par les départs de Nicole Lebel et Éric Laliberté de l’équipe d’animation. Nous les remercions chaleureusement pour leur engagement dans la vie du Centre à travers le travail accompli ces dernières années.

L’année 2023 marquera vraisemblablement la fin de notre campagne majeure de financement intitulée « La Maison Commune ». Nous souhaitons remercier d’ores et déjà toutes les communautés donatrices ainsi que les personnes qui ont participé à cette campagne dont l’objectif était de 1 250 000 $. Entreprendre une telle campagne au moment même où commençait la pandémie de la Covid-19 relevait de l’audace.

La fin de cette campagne majeure ne signifie pas que le CSM n’aura plus besoin de dons pour poursuivre sa mission. La mise en place d’une culture philanthropique au sein du Centre de spiritualité Manrèse est essentielle pour soutenir et renforcer notre mission à long terme.

Il nous paraît aussi fondamental de rappeler l’importance de la contribution de nos bénévoles dans la vie du Centre de spiritualité Manrèse. Nous ne pourrions pas réaliser pleinement notre mission sans leur précieux engagement.

C’est pourquoi, cette année, nous avons voulu mettre en lumière cet apport primordial fourni par nos bénévoles. Ainsi, c’est à travers l’exercice de comptabilisation du nombre d’heures de nos bénévoles dans les différentes activités offertes au Centre, telles que l’accompagnement individuel, qu’il soit partie prenante ou en dehors des formations, la supervision, les différents ateliers animés (EVC, Journal créatif, méditation zen, etc…), que nous avons pu évaluer ce nombre à près de 1700 heures ! 

Ce nombre impressionnant m’amène à dire un immense merci à tous ceux et celles qui ont été interpellés et qui ont si généreusement répondu à cet appel. Le bénévolat, dans une telle perspective, ne peut être qu’une prière d’action de grâce.

Il est toutefois important de noter que bien que la spiritualité ignatienne mette l’accent sur le service aux autres, elle insiste également sur la nécessité d’un discernement attentif pour comprendre comment Dieu nous appelle à servir. Ce n’est pas simplement une  question de faire le plus de bien possible, mais de chercher à comprendre où et comment nous sommes spécifiquement appelés à agir.

En parcourant le rapport du directeur des programmes, vous pourrez constater que le Centre continue à évoluer dans les formations à l’accompagnement spirituel qu’il offre, avec l’inauguration d’un nouveau programme de formation au 1er cycle (Formation Initiale à l’aide spirituelle), qui est offert autant à Québec qu’à Montréal, la bonification du 2e cycle et finalement le programme d’accréditation (3ecycle) qui, lui aussi, a bénéficié d’une réforme en profondeur.

Cette année, quatre personnes ont achevé le troisième cycle de formation : Brigitte Harouni, Wendy Paradis, Marielle Forest et Hervé Yépié Abou. Ils ont reçu un certificat  d’accréditation qui leur attribue le titre d’accompagnateur, accompagnatrice spirituel.le à la manière ignatienne selon l’esprit du CSM. Félicitations à nos finissantes et notre finissant qui sauront mettre à profit leurs talents et compétences d’accompagnement.

Nous avons aussi renoué avec certaines activités telles que les lectures bibliques en commun en présentiel, les premiers mardis de chaque mois, suivies par une célébration eucharistique, les mercredis soir en mode virtuel afin de répondre aux besoins de nos collaborateurs. Nous avons aussi repris les retraites zen et les ateliers de méditation et respiration offerts par Danielle Dugas, les EVC avec le Journal créatif offerts par Lucie Comeau et Lucie Garon, les EVC offerts par les stagiaires du cycle spécialisé et différentes activités ponctuelles.

D’autre part, nous devons aussi souligner le merveilleux travail d’une équipe de bénévoles pour la mise en place de la bibliothèque qui porte aujourd’hui le nom de Jean Guy Saint-Arnaud, en hommage à la contribution de ce dernier à la mission du Centre de spiritualité Manrèse. La bibliothèque est accessible à tous et toutes; n’hésitez pas à y venir, que ce soit pour consulter ou emprunter des livres ou des revues.

La quête spirituelle de tant de personnes nous appelle de façon pressante et nous croyons à la grandeur et à la force d’un engagement partagé entre personnes aux vocations et aux états de vie divers, rassemblées par cet appel à servir en communion de pensée et d’action.

C’est avec confiance que nous entamons une nouvelle année afin de poursuivre notre mission et de relever de nouveaux défis avec vous ainsi qu’avec de nouvelles personnes qui viendront se joindre à l’équipe du Centre.

Marc Rizzetto, sj
Directeur général